Objectifs des cours LANSAD

Objectifs


Les cours de langue vivante étrangère pour spécialistes d’autres disciplines (LANSAD) visent l’acquisition des niveaux de compétences en langues définis par le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL) :



Deux semestres d’études sont prévus pour valider chaque niveau, à raison d’une formation de 18 heures par semestre, soit 36 heures annuelles. Chaque semestre permet de capitaliser 3 ECTS.
L’étudiant accède aux cours après un Test de Positionnement en Langues, afin de poursuivre la progression qui a été la sienne dans son parcours antérieur.

L’accent est mis sur l’acquisition des compétences en langues telles qu’elles sont définies par le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues :
  • compréhension orale
  • compréhension écrite
  • interaction orale
  • expression orale
  • expression écrite.

Les formations LANSAD préparent ainsi les étudiants aux différentes certifications.

La prise de conscience des différents niveaux de langue à acquérir est importante dans une logique d’insertion professionnelle et d’apprentissage tout au long de la vie. L’organisation des cours LANSAD a pour but d’accompagner et de guider l’étudiant dans cette voie.

Niveaux de langues et année d'études

L’organisation des cours par niveau de langue implique que le niveau de langue est dissocié de l’année d’études : l’étudiant primo-entrant accède, selon son résultat au test de positionnement en langue, aux cours visant l’acquisition du niveau A1, A2, B1, B2, C1 ou C1+.

Une fois le niveau maximum validé, l’étudiant commence ou poursuit l’étude d’une autre langue.
 
La répartition par niveaux permet donc à l’étudiant de progresser en langue en fonction de ses compétences initiales de façon à attendre le niveau le plus élevé le plus tôt possible dans son parcours.

Important
  • Le niveau de langue est un critère de sélection pour l’inscription en Master.
  • Le référentiel des compétences pour la licence, adossé à l’arrêté licence de 2011 prévoit la maîtrise d’au moins une langue étrangère en vue d’une certification européenne. L’objectif visé est le niveau B2.
  • La maîtrise d’au moins une langue vivante étrangère est également requise pour la délivrance du Master, tel qu’il est défini par l’arrêté du 22 janvier 2014.
  • Les arrêtés définissant les Masters enseignement MEEF rappellent la nécessité de valider un niveau B2 en langue étrangère, en lien avec le métier d’enseignant (Arrêté du 1er juillet 2013). La note de langue n’est pas compensable dans ces Masters (Arrêté du 27 août 2013).

Il est donc fortement conseillé à tous les étudiants, quel que soit le parcours envisagé, de valider un niveau maximal en langue.

Mis à jour le 23 juillet 2015